Investissements importants pour la mise en place d’initiatives structurantes en propriété intellectuelle au profit des startups québécoises

Le Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN) annonce aujourd’hui que l’écosystème startup québécois recevra une part du financement de 90 M$ réservé au programme ÉleverlaPI par le gouvernement du Canada afin d’offrir du soutien en matière de propriété intellectuelle (PI) à des centaines de jeunes entreprises innovantes québécoises et de soutenir la montée en compétences et en capacité des organismes qui appuient directement ces entreprises au quotidien d’ici à mars 2026.

Ce financement a été obtenu dans le cadre de l’appel de propositions organisé pour sélectionner les bénéficiaires du programme ÉleverlaPI, géré par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE). Les initiatives qui seront soutenues grâce à ce financement visent à:

  • sensibiliser les jeunes entreprises à l’importance de la propriété intellectuelle et leur offrir des occasions de formation;
  • accompagner les entreprises dans l’établissement de leur stratégie de propriété intellectuelle; et
  • rendre plus abordable la réalisation des premières étapes de ces stratégies.

« Les startups canadiennes sont parmi les plus novatrices et les plus ingénieuses au monde. C’est pourquoi notre gouvernement s’est engagé à les soutenir de façon qu’elles puissent mieux protéger et gérer leur propriété intellectuelle. Grâce à cet investissement, nous permettons aux startups d’élaborer des stratégies de PI pour leur croissance à long terme. Nous continuerons de faire tout ce qui est possible pour que les entreprises canadiennes réussissent tant au pays qu’à l’étranger. »

– Le ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, l’honorable François-Philippe Champagne

Des initiatives complémentaires aux investissements du gouvernement du Québec

S’il est possible de mettre en œuvre aujourd’hui ces initiatives structurantes en propriété intellectuelle, c’est aussi grâce aux investissements significatifs réalisés au cours des dernières années par le gouvernement du Québec afin d’appuyer la croissance de l’écosystème québécois des startups. Soulignons notamment la mise en place d’Axelys, la société de développement et de transfert d’innovations à haut potentiel issues de la recherche publique, ainsi que l’appui continu du ministère de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie aux incubateurs et aux accélérateurs québécois.

Dans le cadre de la nouvelle Stratégie québécoise de recherche et d’investissement en innovation (SQRI²) dévoilée en mai 2022, une enveloppe de 110 M$ servira également à soutenir l’écosystème de l’entrepreneuriat technologique innovant au cours des cinq prochaines années. Ces sommes supplémentaires s’inscrivent dans la volonté du gouvernement du Québec de continuer à bâtir un environnement favorable à la création de startups, à leur développement et à leur croissance, en tenant compte de l’importance de mieux stimuler, gérer et protéger la propriété intellectuelle.

Un projet collaboratif et structurant pour tout l’écosystème québécois

Plus de 25 accélérateurs et incubateurs ont été consultés dans la préparation de la proposition, pilotée par MAIN au nom de l’écosystème québécois. Plusieurs organismes et consortiums sectoriels d’accélérateurs ont d’ailleurs soutenu le dépôt du projet.

Un grand nombre d’acteurs de l’écosystème, au premier chef les accélérateurs- -incubateurs et Axelys, seront mis à contribution afin de rendre les services accessibles au plus grand nombre de startups, en particulier dans les régions et chez les entrepreneur.e.s issu.e.s de la diversité tout en soutenant le développement d’une expertise d’accompagnement pérenne dans l’écosystème.

« Des centaines de startups de toutes les régions du Québec seront mieux outillées et soutenues pour protéger leurs plus importants actifs, soit leurs inventions. Les gouvernements du Canada et du Québec reconnaissent qu’il ne suffit pas d’inventer ni même de breveter pour réussir. L’annonce d’aujourd’hui et le modèle collaboratif et inclusif de mise en œuvre qu’a choisi l’écosystème startup québécois contribueront à poser des bases solides, stratégiques, pour assurer le succès à long terme des entrepreneur.e.s d’ici dans la commercialisation de leurs innovations », précise Louis-Félix Binette, directeur général de MAIN.

Tous les détails concernant les initiatives qui seront mises en œuvre et leur date de lancement seront annoncés ultérieurement. Ces initiatives seront ouvertes à tous les acteurs de l’écosystème qui souhaitent y contribuer. Les personnes intéressées sont invitées à communiquer avec MAIN.

À propos du Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN)

Le Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN) a été créé en 2016, mû par la conviction que, par le simple fait de travailler de concert et en réseau, les acteurs dont le métier est d’accompagner les startups peuvent décupler leur impact en dix ans. Son ambition est que chaque startup, où qu’elle soit sur le territoire québécois, puisse accéder le plus rapidement possible aux meilleures ressources disponibles pour soutenir son développement et sa croissance. Sa mission est d’appuyer, développer et mettre en œuvre des projets capables de dynamiser cet écosystème et d’élever la valeur et l’impact des services offerts aux startups du Québec.

Contacter notre équipe médias