Nouvelles

luca-bravo

Qu’en est-il des structures de l’accompagnement startup au Québec?

Temps de lecture: 4 minutes

Texte et illustration de Juliane Choquette-Lelarge, collaboratrice spéciale

Accédez aux constats clés de la recherche.


MAIN_PORTRAIT_Illustration-Rosanna_Juliane

La grande différence entre la culture startup au Québec et en Allemagne? « En Allemagne, les gens ont peur des échecs. Ici, les échecs, c’est vu comme une occasion de mieux rebondir ».

L’œil de Rosanna pétille lorsqu’elle me raconte cette recherche qu’elle a menée sur le monde startup durant son premier semestre à l’étranger, à Trois-Rivières. Originaire d’Augsbourg en Allemagne, c’est une professeure québécoise qui lui fait découvrir le Québec au cours de son baccalauréat en Gestion Internationale. Quelques mois à Trois-Rivières, et c’est le coup de foudre – au propre comme au figuré. Une nouvelle passion pour le Québec (et pour un certain Trifluvien), et la décision est prise: la suite, ce sera ici.

En plus de son grand amour pour la musique – chorale, flûte et guitare au menu – et pour les ateliers de conversations en allemand qu’elle animait à l’UQAM pendant deux ans, Rosanna est toute nouvellement inscrite au doctorat en administration et passionnée de la recherche. Ses sujets de prédilection? Les technologies émergentes (notamment blockchain), les cultures, le monde de l’édition, la gestion des connaissances: dans le cadre de sa thèse, elle veut comprendre comment se profilent les pratiques managériales dans le secteur de l’édition au Québec et en Allemagne face à la transformation numérique.

Poursuive la lecture « Qu’en est-il des structures de l’accompagnement startup au Québec? »

Portrait_Ufrost-Illustration

De l’idée au PMEit: Ufrost, ou inventer le micro-ondes du froid

Temps de lecture: 5 minutes
Texte et illustration de Juliane Choquette-Lelarge, collaboratrice spéciale

Portraits d’entrepreneur.e.s startup: de l’idée aux premières étapes de commercialisation, apprenez-en plus sur le parcours de ces entrepreneur.e.s exceptionnel.le.s ainsi que sur les acteurs de l’accompagnement québécois qui les ont aidés à pousser l’audace encore plus loin. Premier d’une longue série, découvrez l’histoire de Ufrost et de son fondateur Julien Michalk.

Poursuive la lecture « De l’idée au PMEit: Ufrost, ou inventer le micro-ondes du froid »

franki-chamaki-1K6IQsQbizI-unsplash

Conseiller.e en gestion des données

Poste: Conseiller.e en gestion des données (contrat rémunéré de 6 mois avec possibilité de renouvellement, temps plein 37,5 heures par semaine).
Employeur: Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN)
Adresse des bureaux: 1253 Av. McGill Collège, 3e étage, Montréal (Québec) H3B 2Y5
Lieu de travail: En télétravail à domicile (mais bien équipé.e), jusqu’à nouvel ordre
Entrée en fonction: dès que possible
Pour postuler: fais-nous parvenir ta candidature avant le 25 octobre 2020 (nous acceptons les formats originaux, ainsi que les personnes originales) à l’aide du formulaire suivant: https://lickst.at/recrutement-conseiller-gestion-donnees

Poursuive la lecture « Conseiller.e en gestion des données »

startup-soutien-aide-financement

La recherche d’investissement demeure le plus grand défi des startups québécoises

La recherche d’investissement demeure le plus grand défi des startups québécoises, et c’est encore plus vrai dans le contexte de la relance.

Interrogées à ce sujet lors du récent Baromètre Financement et investissement, beaucoup de startups ont souligné leur difficulté à sécuriser du financement, une situation ayant empiré depuis la crise. Cette dernière a aussi fait reculer l’investissement reçu — pourtant plus nécessaires que jamais — chez une startup sur deux.

La moitié des jeunes pousses estiment que leur institution financière n’a pas su répondre à leurs préoccupations dans le contexte de la crise. Elles sont presque aussi nombreuses à évoquer un manque de soutien de leurs investisseurs.

Les résultats révèlent également que les startups épaulées par un incubateur ou un accélérateur sont en bien meilleur état financier, ce qui démontre encore une fois les bienfaits d’être accompagné pour le lancement et l’accélération de son entreprise.

Dans ce dernier Baromètre, les startups partagent leurs aspirations quant aux rôles que les institutions financières et les investisseurs peuvent jouer pour contribuer à leur succès dans un contexte de relance économique.

Les différentes sections sont complémentées par des conseils aux startups par les investisseurs de l’Espace CDPQ.

Poursuive la lecture « La recherche d’investissement demeure le plus grand défi des startups québécoises »

survol-MAIN

MAIN lance son premier « Survol de l’écosystème startup du Québec. »

Montréal, le 31 août 2020. — Y a-t-il « un » écosystème startup au Québec?

Dans les années à venir, les efforts de développement et de définition d’un écosystème unique seront cruciaux pour maximiser les chances de succès des startups québécoises. Ces efforts devront miser sur les connexions entre les grands centres et les régions.

Voilà l’un des constats du premier « Survol de l’écosystème startup du Québec », présenté par le Mouvement des accélérateurs d’innovation du Québec (MAIN Québec).

Ce premier survol vise à établir les bases d’un projet de recherche mené par MAIN en collaboration étroite avec l’Université de Sherbrooke ainsi que des chercheurs et étudiants de l’ESG-UQAM et HEC Montréal. D’autres universités s’ajouteront dans les semaines qui viennent.

Poursuive la lecture « MAIN lance son premier « Survol de l’écosystème startup du Québec. » »